Liège Tom Roland a retrouvé le sourire à l’occasion de son but face à Durbuy.

L’ancien joueur de Sibret, Longlier et Liège joue désormais pour Solières en D2 amateurs.


Tom, sportivement, on vous avait quitté au FC Liège la saison dernière. Comment vous êtes-vous retrouvé à Solières ?

"Je n’avais pas assez de temps de jeu au FC Liège. Mais le club ne voulait pas me laisser partir définitivement, donc on a trouvé comme solution de venir jouer à Solières sous la forme d’un prêt."

L’objectif, c’est retrouver la confiance et vos sensations de buteur. Donc votre entrée en matière face à Durbuy doit vous combler…

"Clairement. Je suis entré au jeu à un quart d’heure de la fin alors que l’on était menés au score et que l’on n’était plus que dix. Donc tout sauf une situation facile. Mais quand je reçois mon premier ballon, je n’ai qu’une idée en tête, me retourner et frapper. Ce que j’arrive à faire, et je vois directement ma balle partir dans le petit filet opposé. C’est évidemment très important pour ma confiance et celle de l’équipe."

D’autant qu’on peut dire que Durbuy méritait clairement cette victoire…

"Oui, on peut parler d’un petit hold up. Mais quand on a vu que Durbuy n’arrivait pas à plier ce match grâce à notre gardien et avec l’aide des poteaux, on s’est dit pourquoi pas. Et le coach joue son joker… qui marque. (rires) "

Un but d’autant plus important pour vous qu’il y a de la concurrence au sein de cette attaque de Solières…

"Oui. Et quand on n’est pas titulaires, il faut profiter de toutes les occasions qui se présentent à nous. J’inscris ici mon premier but depuis que je porte la vareuse du club et cela correspond par la même occasion à notre point. Un point pris chez cette équipe de Durbuy qui sera très certainement une équipe qui va jouer pour le top 5."

Vous espérez que ce but va vous permettre de débuter votre prochaine rencontre ou vous allez prendre votre mal en patience ?

"Comme vous l’avez dit, il y a de la concurrence, mais on sent que cette concurrence se fait sereinement. On sait que l’on aura besoin de tout le monde sur une saison, et cela s’est encore vu ce samedi."