L’ACFF a confirmé que les moins de 13 ans pouvaient (pour l’instant) continuer la pratique du football, laissant au club la liberté de choisir de jouer ou non, sans que cela n’ait aucune influence au niveau de l’octroi des labels. S’ils souhaitent remplacer un match de championnat par un amical, ils en ont même le droit.

En province de Liège, plusieurs clubs ont pris l’initiative de stopper dès ce lundi toutes leurs activés, même pour les enfants de moins de 13 ans. Parmi eux, le RFC Huy.

"Ce week-end, aucun match des U6 aux U12 n’a eu lieu" , explique Florian Rorive, membre du comité. "Soit l’équipe adverse ne pouvait pas se déplacer ou nous accueillir, soit c’était nous à cause de cas de Covid."

Une situation analysée

Le sport reste certes un élément essentiel dans le développement de l’enfant, mais la santé de l’encadrement est une priorité.

"Nous avons demandé l’avis du directeur sportif et analysé les chiffres liés au virus dans notre région. Nous ne savons pas encore très bien comment ce dernier se propage dans le milieu du sport, mais chez les parents, il circule, quel que soit l’âge de l’enfant. C’est plus prudent d’agir maintenant et de tenter de rejouer prochainement que d’attendre quinze jours ou trois semaines pour se rendre compte qu’il ne sera plus possible de recommencer et devoir prendre des mesures drastiques" , détaille celui qui entrera prochainement en fonction en tant que président de l’hôpital de Huy.

Le club hutois, comme les autres, a pris cette décision de tout suspendre jusqu’au 19 novembre, au moins. "Il nous semblait opportun de diminuer au maximum tous les contacts. Nous voyons que, finalement, les écoles et autres secteurs vont aussi dans le même sens. Nous essayons d’agir à notre échelle", conclut Florian Rorive.