Il est des anniversaires qui résonnent bizarrement. Il y a un an jour pour jour la vie d’Elia Fontaine, cette jeune basketteuse hutoise, basculait définitivement en raison du Covid. Touchée par le virus au tout début, elle développait très vite une forme atypique de la maladie qui attaquait son cœur et lui valait également des semaines de sédation aux soins intensifs de la Citadelle ainsi qu’une douloureuse amputation. Une histoire qui l’avait portée en Une des médias tant elle avait remué les gens.

Un an après, Elia a retrouvé une vie (presque normale) : "Au niveau prothèses, on termine les réglages au centre de revalidation de Fraiture pour les définitives. Elles doivent me permettre de rejouer. En raison de l’arrêt de la saison, je cours beaucoup, principalement sur le Ravel. Au niveau cardiaque, tout est revenu à la normale, je peux tout refaire, j’ai toutes les cartes en main."

Par rapport au cap de ce premier anniversaire, c’est par contre un peu plus difficile : "J’ai un peu peur de ce jeudi, la journée du 18 mars, car je me souviens de tout il y a un an. Je me vois dans l’ambulance, j’entends la sirène… En fait, avec mes parents, on appréhende un peu ce jour-là car eux l’ont bien sûr vécu autrement. Pour eux c’étaient le début de semaines compliquées et angoissantes alors que moi, à la fin de la journée, j’étais intubée. Alors on a décidé de positiver : on va le prendre comme un anniversaire, le début d’un long chemin. D’un autre côté, cela fait partie de moi maintenant, de mon histoire et c’est cela que je veux aider à transmettre aux plus jeunes. C’est une forme d’expérience dont je veux faire profiter les autres. C’est sans doute parce que j’avais du caractère dans la vie, grâce entre autres au sport, que j’ai pu m’en sortir si vite et si bien."

Un an après, Elia Fontaine est toujours en contact étroit avec les équipes de la Citadelle. "Sans arrêt, on s’échange des messages. La médecin qui m’a sauvé la vie, elle se souvient qu’elle était au ski et qu’elle était revenue pour ce cas. En fait, ça nous a changé la vie à tous."