C’est un documentaire sur la boxe d’un genre très particulier que propose La Trois ce samedi à 23h20. Le film "Boxe !" suit trois gamins de 10 à 13 ans dans leur apprentissage du Noble Art. L’un d’entre eux, Guillaume Depas, est Liégeois. Il boxe au BC Cocktail, la salle que l’ancien champion Albert Syben exploite à Droixhe.

En principe, la version longue du film aurait déjà dû être diffusée au Cinéma Le Parc, à 50 mètres de la salle de boxe. A cause du lockdown, cette diffusion est reportée à mi-janvier, début février. Dimanche, La Trois diffusera la version courte.

Mais comment Guillaume s’est-il retrouvé embarqué dans l’aventure ?

"Au départ, nous suivions Farid Hakimi pour le film Parties Civiles", explique Dominique Henry, qui a réalisé le documentaire avec Vincent Detours. "Au cours d’un de ses galas, dans un vestiaire rempli de castards, notre regard a été attiré par un gamin de 10 ans, Vasken Ghayenian. Nous avons décidé de le suivre et, au fil de ses combats, nous avons rencontré Amédéo Ventre puis Guillaume, qui avait abandonné le rugby pour la boxe. Un véritable athlète. Tout en lui fait penser à Sonny Bill Williams, boxeur et joueur de rugby néo-zélandais exceptionnel."

Le rugby, Dominique Henry connaît. Son accent méridional ne laisse aucun doute là-dessus. Il en a pratiqué.

"Mais dans la boxe, j’ai découvert un monde où les enfants doivent être beaucoup plus créatifs car les entraîneurs ne peuvent pas s’occuper de tout le monde à la fois. Ils apprennent beaucoup de choses sur le ring mais sans doute autant en dehors de celui-ci, en buvant les paroles des gens qui discutent avec eux ou qui parlent d’eux. C’est un sport qui demande une abnégation énorme pour un gamin. Sociologiquement, c’est aussi un milieu très intéressant."

Douze, treize ans, c’est aussi l’âge où de grands champions comme Muhammad Ali et Mike Tyson ont commencé à boxer. "L’identité du futur adulte se solidifie à cet âge-là. BOXE ! documente l’année de passage de la boxe éducative à la boxe amateur, chez trois jeunes garçons. A 13 ans, le corps se façonne, l’esprit découvre que tout est possible."