Il y aura bel et bien un semi-marathon de la Province de Liège le samedi 3 octobre prochain. Et même un 10 km pour l’accompagner.

Mais l’accouchement fut très difficile, à nouveau en raison du délicat mélange entre un contexte sanitaire certes difficile et la difficulté des autorités politiques au niveau local à accepter le défi de soutenir des organisations qui mettent tout en place pour que course à pied et respect des règles sanitaires puissent rimer. Les organisateurs de ce qui devait être l’Ironlakes 2020, du côté des Lacs de l’Eau d’Heure, sont bien placés pour vous en parler.

Le parcours, initialement, reliait Liège à Visé. Le projet pour l’asbl Sport et Santé était même de faire courir le 21 km dans un sens et le 10 km dans l’autre, avec le transport en bateau des coureurs pour aller ou revenir. Ce ne sera pas le cas suite au refus de la commune de Herstal.

Finalement, avec l’accord des communes d’Oupeye et de Visé, cette épreuve pourra bien avoir lieu. Avec un départ à proximité du nouveau Trilogiport, entre Hermalle et Oupeye. Et toujours avec l’option « bateau » qui donnera à cette organisation une atmosphère particulière.

Concrètement, il faudra composer avec les désormais habituelles règles "Covid-19" de mise pour les rassemblements sportifs, quand ceux-ci peuvent avoir lieu. Les départs de ces 10 km et semi-marathon du 3 octobre seront ainsi organisés en vagues de 200 coureurs, elles-mêmes divisées en sous-groupe de 50 personnes. Sur un parcours annoncé comme ultra-rapide à travers deux communes de la Basse-Meuse. Comme sur les autres épreuves qui peuvent se tenir actuellement, d'autres règles sanitaires seront aussi d'application, comme le port du masque avant le départ et dès après l’arrivée et le respect de la distanciation physique.

Pour rappel, la Belle Iloise, le semi-marathon de Liège qui devait avoir lieu ce dimanche, n'a de son côté pas été autorisée par la ville de Liège.

Infos et inscriptions (limitées)> https://www.zatopekmagazine.com/le-semi-de-la-province-de-liege/