C’est dimanche que nombre de femmes prendront le départ de la Liégeoise, première étape de la Woman Race, sur l’esplanade des Guillemins.

Cette course réservée aux dames a pour vocation de récolter des fonds pour aider à la recherche contre le cancer du sein, entre autres, mais pas que… Même si elle ne sera pas là pour donner le départ, Alexandra Tondeur, championne du monde en triathlon longue distance en 2019, a été sensibilisée au concept proposé par Robert Bosmans. "Quand Robert, que je connais dans le cadre d’autres activités, m’a proposé d’être la marraine de la Woman Race, j’ai tout de suite accepté. Je ne suis pas du genre à réfléchir pour ce genre de question. Ce qui m’a motivée à dire oui ? D’abord, la bonne cause, bien évidemment. Les femmes vont donner de leur temps et de leur argent pour aider la recherche, pour faire avancer la science. Ensuite, et c’est aussi important pour moi, c’est le fait de réunir des dames, sportives ou non, qui vont courir ensemble, dans le seul but de faire du sport, chacune à son niveau. J’ai une formation de professeur d’éducation physique et ce genre de course a pour moi un rôle de santé publique. Si je peux aider de quelque manière que ce soit à mettre en lumière cette action, je le fais de bon cœur."

Alexandra a toujours la tête dans sa discipline de prédilection. "Le triathlon a repris très tard par rapport à d’autres sports. Durant les semaines à venir, je vais me préparer à fond pour la distance Ironman mais je ne sais encore sur quelle épreuve je vais m’engager. Ce sera en automne en tout cas. Pour le lieu, c’est à voir avec les restrictions de déplacements imposées."

Pratiquement, la Woman Race fait partie d’un circuit de plusieurs courses urbaines. Quatre distances sont proposées : 3, 6, 9 ou 12 km, sur des boucles à reproduire. La course passera par les Guillemins (départ et arrivée), le pont Albert, la Belle Liégeoise, le parc de la Boverie, le pont de Fragnée. Il y aura de l’animation avant et après la course et aux dires des organisateurs, on attend de belles surprises. Attention : il est encore possible de s’inscrire mais il n’y aura que 1 000 partantes… Qu’on se le dise !