Cette saison de TDW1 en basket-ball aura fait couler beaucoup d'encre: format de reprise, cas de Covid, titre pour Namur... Autant de sujets qui ont fait débat auprès de la fédération, des clubs et des supporters. Toujours est-il que, tant bien que mal, le championnat est arrivé à son terme il y a peu. 

Le week-end dernier, les titres de joueuse belge de l’année et d’Espoir féminin de l’année ont été attribués. Dans la première catégorie, on retrouve sur le podium une certaine Laura Henket. La désormais ex-intérieure de 22 ans des Panthers y figure pour la deuxième (et dernière) année consécutive. Elle prend place sur la troisième marche, après une dernière saison fantastique sous le maillot liégeois. On se souviendra notamment de ses 50 points inscrits à Malines, soit un record en Belgique. Une belle manière de quitter le championnat par la grande porte. Les deux premières places sont occupées par Billie Massey et sa soeur Becky.

Dans le bon ordre, Sam Van Buggenhout, Nastja Claessens et Ine Joris forment le trio de l'Espoir féminin de l’année.