Liège Les Verts ont réalisé le match quasi parfait face à Verlaine.

Les intentions de Verlaine étaient bien claires ce vendredi soir à Meux : un bloc bas, bien compact et des sorties rapides sur le porteur du ballon pour faire déjouer l’adversaire. Mais malgré cette bonne organisation, les plus belles occasions ont été pour Meux avec une frappe à ras de sol de Kinif captée part Van Aerschot (10e) et deux autres de Smlal, une plus lointaine elle aussi captée par le portier (18e) et une autre enroulée qui a frôlé le poteau droit (34e).

Alors qu’ils n’étaient pas forcément mis en difficultés, les hommes de Marc Segatto ont stupidement concédé un penalty à la suite d’une poussée dans le dos de Dago Y Rodrigo sur Otte. Un penalty transformé par Kinif, en pleine lucarne. "C’est une grossière erreur, pourquoi aller faire une faute là ?", regrettait le coach à la fin de la rencontre. Juste avant la pause, Moors doublait la mise en étant à l’affût d’une frappe de Kinif repoussée par Van Aerschot.

Si Meux n’a pas été ultra-dominateur, Verlaine n’a jamais inquiété Paulus de la première période malgré des reconversions rapides. Dès la reprise, Verlaine a concédé une grosse occasion avec une demi-volée de Smal repoussée par Van Aerschot qui n’a par contre rien pu faire quelques minutes plus tard sur frappe enroulée de Smal. À l’heure de Jeu, Moors faisait parler sa vivacité pour alourdir le score.

Verlaine n’a cependant pas abdiqué et a même repris espoir grâce à deux buts du remuant Guillaume. "On ne méritait pas de perdre ce match. On a eu autant d’occasions qu’eux mais ils ont fait moins d’erreurs que nous. Malgré le 4-0, on était encore dans le pressing. Avec sept titulaires absents et cinq joueurs nés en 98 sur le terrain, je suis fier de ce que les joueurs ont montré. On aurait même pu revenir à 4-4 si Modica s’était montré plus réaliste".