Florentin Gooris n’a pas son pareil pour dénicher des parcours tout aussi épiques que piquants dans sa Haute-Ardenne.

C'est chaque année le cas lors du trail "La THArée", avec ses amis "Tharés", dans le cadre de la manche du Challenge Haute-Ardenne Trail de Rettigny (Gouvy), qu’ils organiseront, si la situation le permet, le 12 juin.

C'est aussi le cas pour les quelque 25 traileurs avec lesquels il partage sa passion et sa science du trail au sein de la Flow Expérience, le groupe qu’il entraîne.

Ce week-end, Florentin Gooris avait convié ses membres à Mont (Houffalize), sur la Flow 100, soit un 100 km affichant 4600 mètres de dénivelé positif. Histoire qu’ils se fassent les mollets dans la perspective de leurs objectifs futurs, sur la totalité ou une partie de la trace.
© DR


Nombre d’entre eux avaient répondu présent, dont Gauthier Boclinville, qui a accompagné Florentin Gooris durant les 100 km. En février, Gauthier Boclinville avait été privé des 260 km Legends Trail, alors qu'il était préparé comme jamais pour le challenge de sa vie.

© DR


La Flow 100 avalée, Florentin Gooris prie désormais pour avoir droit à d’autres ultras, officiels ceux-ci. "La forme est super bonne, j'ai fait une très bonne préparation cet hiver", souligne le médaillé de bronze au National d'ultra de 2017. "J'ai bien travaillé le fond et musculairement. J'ai aussi enchaîné de bons blocs en termes de vitesse et de VMA. Je débuterai par les 90 km du Mont-Blanc dans 8 semaines. J'aurais déjà dû les faire en 2020, ils ont été annulés. Puis le 14 juillet, je suis inscrit sur le Mandala Trail, qui fait le tour du Mont-Blanc. Cette course est peu connue, car organisée de manière confidentielle. Une cinquantaine de participants tout au plus est retenue. J'ai envoyé une lettre de candidature, pour Gauthier Boclinville et moi-même, et on a été repris. Il s'agira du parcours de l'UTMB 2003, 150 km et 8500 m de dénivelé positif. Je ferai ensuite l'Echappée Belle (149 km). Je terminerai en septembre par les 120 km de l’Amadello Ultra Trail."


Et de préciser ses ambitions: "Je veux sortir quelque chose sur les 90 km du Mont-Blanc. L’Amadello et l'Echappée Belle sont aussi des objectifs. Le Mandala Trail, je m'y suis inscrit au cas où les 90 km du Mont-Blanc n'auraient pas lieu. Même si j'irai."

En 2020, le "Tharé" avait tout de même eu droit à son Montreux Festival. Il avait fini 17e place, sur 112 km.