Orientation: François Van der Ouderaa s’offre le titre de champion du monde en sprint

Le spécialiste provincial de l’orientation est actuellement dans les Pouilles et il vient de décrocher le titre de champion du monde en sprint dans la catégorie vétérans.

Ménagé Loïc
Orientation: François Van der Ouderaa s’offre le titre de champion du monde en sprint

François Van der Ouderaa est sur un petit nuage. "Je ne m'imaginais vraiment pas réaliser un pareil résultat, confie François Van der Ouderaa. Ce n'est pas du tout quelque chose que j'aurais imaginé possible. D'autant plus que je profite de la compétition pour passer quelques jours de vacances avec ma compagne. Je fais d'une pierre deux coups. Les Mondiaux n'étaient donc pas du tout un objectif. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, je partais dans l'inconnu."

Il faut dire que la catégorie des vétérans est nouvelle pour François Van der Ouderaa.

"Comme je fêterai mes 35 ans au mois de novembre, je peux rentrer dans cette catégorie, signale l'intéressé. Cela me donne plus de chances que chez les élites. J'ai l'habitude de concourir avec les élites, mais moi, je ne suis qu'un simple amateur, il ne faut pas l'oublier. Chez les élites, je retrouve des gars qui ont dix ans de moins que moi, qui sont professionnels et qui ont un tout autre entraînement que moi. Et plus les années passent, plus je me rends compte que c'est compliqué. Ce qui me fait le plus plaisir entre un titre en vétéran et un bon résultat chez les élites ? L'objectif principal, cela reste malgré tout de réaliser de belles performances chez les élites. Cela fait dix ans que je cours pour avoir des bons résultats et cette envie de performance est toujours bien présente chez moi. Alors, évidemment, le titre de Champion du Monde, cela fait plaisir, mais j'aurais autant de plaisir à réaliser une belle performance en élites. Mais bon, une belle performance en élite, c'est pouvoir accrocher le milieu de classement."

"Une course propre"

Dans les Pouilles, à Vieste plus précisément, François Van der Ouderaa a livré une course parfaite. "Tout a vraiment été nickel, sourit François Van der Ouderaa. La course sprint, c'est un format très court donc, la moindre petite erreur, elle se paye cash. Ici, la ville est assez particulière, c'est une ville médiévale, avec beaucoup de petites ruelles, des rues étroites, sinueuses et avec un château qui surplombe la ville. Il a fallu se farcir quelques escaliers, mais ma condition physique a aidé. Le gros objectif de ma saison, ce sont les championnats d'Europe début août en Estonie donc je suis déjà en bonne forme physique. Mais globalement, j'ai livré une course propre, j'ai choisi les bons itinéraires et finalement, je termine avec 24 secondes d'avance. Ce n'est pas énorme, mais dans un format sprint, cela reste une avance confortable."

Si François Van der Ouderaa a décroché le titre, il n'avait pourtant pas réalisé une séance qualificative d'anthologie. "Nous étions soixante. Les trente premiers allaient dans la "vraie" finale. Je termine douzième, à une minute quarante du vainqueur, mais c'était largement suffisant pour passer en finale, glisse le Châtillonnais. J'ai commis une petite faute, mais au niveau de la cartographie, ce n'était pas super-clair."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be