Alors qu’il a seulement vécu sa 4e édition ce dimanche, le Calestrail a déjà tout d’un grand. Ce n’est pas un hasard si la course de Hotton côtoie au sein d’un nouveau challenge qui réunit trois manches, le Lupulus Trophy de l’Ourthe, deux géants du calendrier trail national.

En l’occurrence Les Boucles ardennaises à La Roche, dont le 17e service a inauguré il y a peu, et régalé 600 coureurs cette année. Et le Hérou, à Nadrin (Houffalize), qui a servi de support aux championnats de Belgique en 2017 et 2018.

Pas moins de 642 traileurs, du jamais-vu sur le Calestrail, ont répondu à l’invitation de l’école libre de Hotton-Melreux. Et en ont pris tout autant plein les yeux que les jambes, dans l’Ourthe aussi tout naturellement, sur 4 parcours, de 31 km avec 800 m de dénivelé positif, 21 km (600 m) et 11 km (250 m), et un baby trail de 5 km. Précisons au passage que les départs étaient donnés par vagues de 100 maximum, mesures sanitaires obligent évidemment.

Sur un 31 km sur lequel ils étaient 104, c’est le Brainois Romain Deblander, qui s’est imposé, devant Pierre Leyens et Jean-Christophe Lenaerts. Igor Lhermitte l’a pour sa part emporté sur 21 km, devant Sébastien Mahia, 2e, et Maxime Donneau. Une semaine après son titre de vice-champion de Belgique sur 100 km, jamais fatigué, ou si peu, Sébastien Mahia a encore enchaîné avec une 4e place sur 11 km.

Un 11 km qui a vu le Durbuysien Michaël Rosu triompher, devant Marvin Étienne, 2e, et Édouard Spanu. Alors que la victoire est revenue à Edwin Vandervorst sur 6 km, Romain Gillet, 2e, et Maxime Denis complétant le podium. 

Chez les dames, Pascale Rigaux, s’est montrée la plus rapide sur 31 km, Provoost sur 21 km, Denayer sur 11 km et Jisse Robion sur 6 km.

Le Trail du Hérou accueillera la dernière manche du Lupulus Trophy de l’Ourthe le 11 septembre.