C’en est fini des courses servies à la sauce virtuelle sur le Challenge Delhalle. Ce samedi, ils seront 1 180 sur Les Forges de la Forêt d’Anlier, à Habay, sold-out en quelques jours. Même si, certes, il faudra encore patienter pour jouer des coudes dans un peloton. Les départs sur les 7 km et 20 km seront en effet donnés par vague de 60 toutes les 20 minutes, de 9 h à 14 h 40.

Peu importe aussi la formule, il y aura du beau monde, dont Nicolas Navet. Le Gaumais a disputé cinq fois Les Forges, et pris place 3 fois sur le podium. En 2019, il avait encore fini 5e, d’une course remportée par le Brabançon Martin Delguste.

"J’ai choisi la première vague, à 9 h, note Nicolas Navet. Il fera moins chaud et je ne serai pas gêné par d’autres concurrents. À part Simon Semes, mon équipier, je ne sais pas du tout qui il y aura dans celle-ci."

Pour Nicolas Navet, qui s’est aussi entre-temps tourné vers le trail, il s’agira du premier dossard depuis quasi un an. "Je n’ai plus fait de course depuis Les Crêtes Vosgiennes en août. Qui plus est, j’ai eu de gros soucis de dos. En mars, j’étais complètement à l’arrêt, avec une hernie discale lombaire. J’ai consulté un spécialiste. Puis j’ai appliqué mes connaissances de la Clinique du Coureur, dont j’ai fait la formation, pour reprendre progressivement. Je partirai un peu dans l’inconnue. Mais c’est déjà une victoire de pouvoir recourir sans douleur. Je m’entraîne à nouveau sérieusement depuis un bon mois. Les dernières séances ont été bonnes. Donc je suis optimiste, même si je risque de manquer de rythme."

Une chose en revanche est certaine, les Forges seront toujours festives. En cours de route, les animations musicales rythmeront les foulées, et les breuvages des brasseries locales désaltéreront les organismes qui les réclament.