Luxembourg

Les dames de Neufchâteau aborderont avec sérénité leur premier derby de l’année en R2 ce samedi soir à Arlon. 

Cinq matchs, cinq victoires, Benoît Bertrand est en train de réussir ses débuts à la tête de Neufchâteau en R2 Dames avec brio. Coach de Neufchâteau C chez les hommes l’an dernier, également en R2, le Chestrolais de 28 ans vit sa première expérience dans le monde du basket féminin.

"Le club voulait un changement après les deux années de Nicolas Eppe à la tête de l’équipe, explique Benoît Bertrand. Mon objectif est de faire franchir un palier aux filles. De mon côté, je n’ai jamais joué le haut de tableau en tant que coach, c’est une première."

Pour rappel, les Blanches et Vertes sortent d’une magnifique saison 2018-2019 ponctuée d’une première q ualification pour les play-offs. "Après une préparation difficile, nous attendions de voir comment ça allait se passer match après match. Il est vrai que désormais, nous allons essayer d’aller décrocher une place dans le top 4 avant d’aller le plus loin possible. À part lors de la rencontre face à Bouges, mes joueuses ont toujours mené leurs adversaires. Il faudra donc voir comment elles réagiront une fois que la situation s’inversera."

Si du côté du BCCA le casting s’avère d’ores et déjà réussi au niveau du coaching en la personne de Benoît Bertrand, il faut également souligner que la décision des Chestrolais de miser sur la continuité au niveau de leur effectif se montre des plus judicieuses. "C’est un groupe mature, qui se connaît bien. Elles arrivent à se gérer par elles-mêmes que ce soit sur ou en dehors du terrain. Au niveau des qualités du noyau, il est avant tout très complet, avec des filles qui savent courir en transitions. Il n’y a pas beaucoup d’équipes avec des pivots comme les nôtres avec les capacités pour finir des actions. Défensivement ? C’est très costaud, avec des rotations des plus complètes."

Samedi soir, les Chestrolaises tenteront de réaliser la passe de six en déplacement au Junior Arlon, avant d’enchaîner des joutes face à des candidats directs. "Un derby, c’est toujours spécial, reconnaît le Liégeois d’origine. Cependant, comme n’importe quelle autre rencontre, on doit y aller pour les trois points. Certaines Arlonaises réalisent un très bon début de saison, à l’instar de Lola Simonet. Nous devrons être vigilants. Ensuite, ce sera un petit peu l’inconnu. La saison restera cependant longue, et il sera encore temps de tirer des conclusions à l’issue du premier tour."