Luxembourg

Abdoulaye N’Diaye (26 ans) n’a pas encore trouvé le chemin du but avec Habay.

Après Ethe, Arlon (2x) et Bertrix, l’attaquant français Abdoulaye N’Diaye a choisi de poser son sac à Habay-la-Neuve promu en D3 amateurs. Il est motivé à faire le job contre Oppagne/Wéris dimanche après-midi.

Abdoulaye, pour la 2e fois en 8 jours, votre formation a évolué à dix pendant une bonne partie des débats. L’entraîneur a remplacé l’attaquant Bekhaked. Cela aurait pu être vous comme contre Warnant…

"Tout à fait. L’entraîneur allait opérer un changement tactique suite à l’exclusion d’un défenseur (R. Grévisse) . Anasse ou moi-même : un des deux allait sortir. Le choix s’est porté sur Anasse. Ce n’est pas gai de quitter si vite ses partenaires."

Au succès face à Warnant succède un excellent partage ramené de Meix. Habay sait-il défendre ! ?

"Absolument. Habay a appris une chose : défensivement, il peut être solide. La mentalité du groupe est irréprochable. Ce score de parité (1-1) s’apparente à une victoire. Toutefois, il serait appréciable d’essayer de rester à onze."

Contrairement au premier passage en D3 amateurs, le coach a du choix dans le secteur offensif…

"Valentin (Klein) et Nathan (Copette) peuvent jouer en pointe. Anasse idem. La concurrence existe mais elle est saine. L’entente est cordiale. Ma préparation estivale fut entachée par une blessure (élongation). Puis je suis parti en vacances."

Il n’est jamais agréable de se blesser en période foncière. Davantage encore pour un nouveau joueur…

"Je connaissais plusieurs joueurs. Je ne suis pas arrivé en terrain inconnu à Habay. Mon acclimatation s’est bien déroulée. Je suis content. Par contre, il va falloir marquer !"

Vous attendez votre premier goal en championnat. Comment expliquer ce mutisme ?

"Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu - 215 minutes sur 360 possibles - ni de chance. À Meix, j’étais seul devant. C’était très difficile. Mon rôle n’était pas de prendre la ballon et de filer au but. Je devais le garder pour permettre au bloc de remonter."

L’opportunité est belle de lancer la machine contre Oppagne dimanche. C’est un derby…

"Dès que le premier but tombera, cela coulera de source. J’en suis persuadé. Je me fixe toujours un objectif à atteindre."

Quel est-il ?

"Je le garde pour moi. Donner une passe décisif me va très bien aussi."

Le grand N’Diaye, est-ce pour bientôt ? Votre entraîneur vous estime à 60 % de vos possibilités…

"Gratter des minutes me permettra de retrouver la meilleure forme. Collectivement, je suis serein. Individuellement, je dois et je vais apporter ma pierre à l’édifice."