Face au MF Saint-Hubert, Pierre-Antoine François et ses équipiers, portés par un public chaud comme la braise, ont décroché leur deuxième victoire. Une victoire large (0-7), mais à la pause, rien n’était encore fait pour Tenneville.

Devant rapidement grâce à une percée en solitaire de Pierre-Antoine François, Tenneville, très bien organisé, a ensuite laissé le ballon à Saint-Hubert. Les Borquins ont fait tourner, mais n’ont jamais véritablement su trouver la clé pour percer le bloc adverse même si Pirlot a sorti le grand jeu sur des essais de Claude et de Chardome, surveillé comme le lait sur le feu par tout Tenneville.

Au deuxième acte, on prend les mêmes et on recommence. François croise. Thiry, qui avait empêché Huberty de planter le deuxième but avant la pause, ne peut que constater les dégâts (0-2). Tout devient alors pour facile pour Tenneville qui empile les roses. Hubert, après un beau travail d’Hatert fait 0-3, Valentin plante le quatrième avant que Hubert, d’un lob de l’autre bout du terrain ne donner au score des allures de forfait (0-5).

Saint-Hubert, où Collette a multiplié les frappes dans tous les sens, boira le calice jusqu’à la lie avec deux dernières roses signées Huberty et Q. Hatert. En fin de match, Ruelle se permettra même le luxe de rater un tir au but.

Sans conséquence toutefois pour une équipe de Tenneville qui a ensuite pu rejoindre son kop pour faire la fête. Une fête qui risque de durer jusqu’au bout de la nuit.

Notons que plus tôt dans la soirée, Sainte-Marie 87 (vétérans), Boca Juniors Libramont (en équipe B/C) et l’Union Arlon (en dames) avaient aussi débouché le champagne.

MF Saint-Hubert : Thiry, Peltgen, Chardome, Claude, Collette, Plainchamp, Breuskin, D. Haag.

Action 22 : Pirlot, Deglim, François, L. Hatert, Ruelle, Huberty, Vzlentin, Q. Hatert, An. Hubert, Leboutte.