Deux mois et demi après le départ de Logan Draux pour le Grand-Duché de Luxembourg et l'Amicale Steesel, Bastogne était inlassablement à la recherche d'une coach en vue de la saison prochaine. Les Nuts viennent cependant de trouver la perle rare. Yves Dehousse, coach très expérimenté de 65 ans, débarquera prochainement à Bastogne, en provenance d'Embourg, en région liégeoise.

"Je suis dans le monde du basket depuis l'âge de 9 ans,
raconte le Liégeois. J'ai commencé à Belleflamme, et depuis, je n'ai jamais quitté le milieu. Mon épouse est d'ailleurs une ancienne basketteuse. J'ai coaché énormément de clubs, comme Huy, Braives, Hamoir, Haneffe, ou encore Andenne, avec lequel j'ai connu la division 4 avant la réforme des séries. Dernièrement, j'ai remporté les play-offs en P1 liégeoise avec Haut-Pré Ougrée avant de rejoindre Sainte-Walburge lors de la saison 2019-2020. Finalement, ça ne s'est pas bien passé là-bas et j'ai décidé de faire un break. L'appel des parquets a cependant été trop fort pour moi. L'adrénaline des matchs à enjeux me manquaient, c'est pour cela que j'ai décidé de reprendre du service. Pourquoi Bastogne? Tout simplement parce que j'ai vu sur internet qu'ils étaient à la recherche d'un coach, et j'ai contacté Adrien Hoffelt.

"
Mon objectif? Maintenir le club en R2 avec une quinzaine de victoires"

L'expérimenté coach va découvrir pour la première fois de sa carrière la R2.

"J'ai déjà vu énormément de rencontres de ce niveau en suivant des équipes liégeoises,
précise cependant Yves Dehousse. Je connais également beaucoup de joueurs de la série. Par contre, je ne connais ni Bastogne, ni le basket luxembourgeois. Je suis un coach qui veut avant tout marquer un point de plus que l'adversaire, je me base donc sur un basket offensif. Je n'ai d'ailleurs jamais été un grand défenseur durant ma carrière de joueur. Même si j'ai un jeu porté vers l'attaque, je sais malgré tout qu'à ce niveau, c'est indispensable d'avoir une bonne défense. D'ailleurs, j'ai compris que c'était le cas de Bastogne. J'essayerai de mélanger nos deux styles de jeu. Mon objectif? Maintenir le club en R2 avec une quinzaine de victoires. Je sais que ce ne sera pas facile, notamment face aux équipes liégeoises ou encore lors des deux derbies contre Neufchâteau B et Saint-Hubert. C'est pour cela que nous allons reprendre très tôt les entraînements, dès la première semaine d'août. Le covid a freiné le basket durant plus d'un an, il faut laisser le temps aux gars de reprendre petit à petit."