Pouvoir enfourcher leur BMX et se donner à fond sur leur piste d’Habay. Par groupe de dix, Joël Kasparek et le staff des entraîneurs prennent en charge les plus jeunes jusqu’aux dix-huit ans. “On n’a pas voulu reprendre avec les moins de douze ans parce que le protocole était très important à mettre en place", explique le président des Timberwolves. “Mais là, avec la possibilité de reprendre nos membres jusqu’aux dix-huit ans, cela valait le coup de tout remettre en place. Et avec succès puisque nous avons des entraînements plusieurs jours par semaine."

Le seul qui aurait pu prétendre à s’entraîner chez les plus grands, c’est Arold Verbiest. Détenteur d’un contrat Adeps, il a préféré travailler physiquement pour la reprise. “C’est un choix guidé par le fait que s’entraîner seul sur la piste n’est pas trop mon truc", confie ce dernier. “J’ai donc bossé ma condition physique. J’espère maintenant que ce travaille de fond portera ses fruits lors de la reprise des compétitions.”

Reste maintenant à savoir quand ces premiers rendez-vous pourront avoir lieu. Pour l’instant, la saison est maintenue et les Habaysiens espèrent bien se mettre en évidence sur leur terre ainsi qu'à l’extérieur. “On a un calendrier qui reprend les Coupe de Wallonie, les Top Compétition et, de mon côté, je serai aussi présent sur des Coupe d’Europe. Sachant que je suis en première année chez les seniors, il me sera impossible d’aller chercher la sélection pour les Mondiaux où la Belgique n’a qu’une seule place. Je vais d’abord apprendre au contact de cette nouvelle catégorie", ponctue-t-il.