Clément Lommers a joué au foot durant de nombreuses années. Il a notamment défendu le but de Sart en P1. Il est aussi passé par Bovigny et Salmchâteau.

Durant la fin de son parcours de joueur, il avait délaissé les gants pour endosser un rôle plus offensif. Après un passage à Habay-la-Vieille, où il avait accepté un poste de T1 intérimaire, il avait terminé son parcours à Houffalize.

"J’avais 35 ans et j’étais un peu fatigué", sourit-il. "J’avais entamé les cours d’entraîneur."

Après avoir officié au niveau des jeunes pour le compte de la fédération, il a relevé son premier vrai défi en équipe A il y a quelques mois. Il est T1 à Nothomb en P2. Parallèlement à cette passion pour le foot, il se fait remarquer par son humour. Il a créé une page Facebook sur laquelle il poste ses photos et capsules vidéo : Clément refait son intéressant.

"En 2011, j’avais vécu une année au Québec", raconte-t-il. "C’est là que j’ai commencé à écrire un premier spectacle. A l’époque, j’ai beaucoup écrit mais je n’osais pas trop jouer." F

Fort pris par le foot, il n’avait pas assez de temps pour son deuxième hobby. "Dans la région où je vis, il y a très peu d’endroits pour se lancer dans le stand up. Pour trouver une scène ouverte, il faut aller à Liège ou Bruxelles."

En 2018, il a décidé d’organiser lui-même son spectacle en louant une salle et en lançant des invitations sur Facebook. Cette expérience l’a poussé à continuer et il a tenté sa chance au festival du rire de Rochefort.

"J’étais très stressé, cela avait été compliqué."

Il se risquait ensuite au festival de Bastogne où l’expérience était déjà beaucoup plus positive. "J’étais assez content. J’ai écouté quelques conseils et je me suis inscrit à des cours d’improvisation. C’est intéressant pour trouver sa place sur scène et être à l’aise."

La pandémie est arrivée et a stoppé son élan. Il s’est alors tourné vers internet en postant des capsules humoristiques. "Ces vidéos, c’est un peu un laboratoire pour tester des trucs. Je préfère quand même le spectacle vivant et je suis impatient de reprendre."