Après ses débuts en fanfare dans sa nouvelle catégorie, celle des espoirs, puisqu’il s’était directement classé troisième avec les pros sur le Grand Prix Vermarc, Arnaud De Lie met désormais le cap sur le Baby Giro. Soit le Tour d’Italie des moins de 23 ans. Cette épreuve classée en catégorie 2 à l’Union Cycliste Internationale débute jeudi à Cesenatico pour … dix étapes ! "Je suis curieux de voir comment mon corps va réagir sur ma première course aussi longue mais aussi à l’altitude", commente Arnaud De Lie, qui y sera engagé avec son équipe Lotto-Soudal espoirs. "Je pense que je pourrai beaucoup apprendre sur ce Baby Giro."

En grande forme, le quadruple lauréat du DH Challenge Ekoï ne se rend pas en Italie uniquement pour apprendre. "Sur les étapes qui me conviendront, j’essaierai aussi d’aller chercher un résultat", prévient l’ambitieux coureur de Lescheret. "Notamment sur les trois premières journées ou sur la dernière étape, que j'ai pointées. Je suis aussi curieux de voir ce que je peux faire sur le contre-la-montre de dimanche. Car cela fait longtemps que je n’ai plus disputé de chrono. Cette discipline n’a jamais été trop ma spécialité, mais ce sera un bon indicateur."

Ce Tour d’Italie espoirs est chaque année un tremplin vers le peloton des pros pour de nombreux coureurs. L’an passé, le Britannique Thomas Pidcock avait enlevé trois étapes et le classement final.