Luxembourg Le triathlète du TRI CCC peut-il aller chercher un podium ?

Déçu de sa prestation aux championnats du monde 70.3 à Nice, François Reding s’est rapidement remis en selle et c’est à l’occasion de l’Ironman de Zurich qu’il a obtenu son slot pour les mondiaux longues distances d’Hawaï.

Arrivé sur place depuis une semaine déjà, le triathlète du CCC TRI en a profité pour s’adapter aux conditions climatiques de la région.

"J’ai hâte d’y être même si je sens que la journée va être longue, précise d’emblée le Thiaumontois. La combinaison chaleur et humidité est redoutable et le vent assez violent. Mais j’ai eu une bonne préparation, bien que la saison ait été assez longue. L’ambition est forte malgré tout car je suis un compétiteur. Mais l’attente n’est pas fixée et tous les résultats seront pris avec plaisir. En tout cas, j’ai hâte de faire la course car l’ambiance est quand même dingue."

Quoi de mieux que l’une ou l’autre compétition sur place pour se mettre dans le bain. La 33rd PATH run (10 km) avec un podium à la clé, la Ho’ala Swim Training pour une natation de près de 4 km et voilà notre homme prêt pour le jour J qui se rapproche à grands pas puisque la course est prévue ce samedi.

Hier, François Reding a participé à la parade des nations mais il en a aussi profité pour visiter le plus haut volcan de la région. Dans quelques heures, il sera temps de se replonger dans les préparatifs de la compétition avant d’en découdre avec les meilleurs triathlètes du monde.

"Dans ma catégorie (35-39 ans), on retrouve le vainqueur de Nice, un Norvégien qui a gagné toutes ses courses cette année. Il a fait 2e à Hawaï en 2018 et 1er en 2017 et 2016. Hawaï est moins rapide que Zurich mais j’aimerais me rapprocher au plus près des 9 h, ce qui serait synonyme de belle place au général et dans ma catégorie. En tout cas, j’y vais avec envie et motivation. On verra si ça tient mais je ne prendrai aucun risque sous peine de le payer cher."