L’Excelsior Virton a déclaré forfait pour son premier match en D2 ACFF. Une situation catastrophique qui ne laisse pas indifférent le nouveau joueur de l’Union Saint-Gilloise. “Je suis vraiment triste et déçu de ce qui se passe pour Virton ces derniers mois. On savait très bien où l’on mettait les pieds lorsque nous sommes arrivés en Gaume. Le club partait de rien et nous a promis monts et merveilles pour le futur. Sauf qu’il n’a pas respecté ses engagements extra-sportifs… Ils n’ont pas été chercher la licence alors que nous, joueurs, cela faisait deux saisons que nous remplissions les objectifs. On a remporté la Nationale 1, joué le titre en D1B, rempli le stade sans avoir aucune aide en retour”, évoquait tristement le back de l’Union Saint-Gilloise.

“On avait à cœur de faire revivre le club”

Lui, qui a transité deux saisons en jeune à l’école des jeunes, comprend parfaitement les enjeux négatifs que la situation engendre. “Avec Anthony Moris, nous étions contents de revenir dans notre région. On avait à cœur de faire revivre ce club”, exprimait le défenseur.

Ce titre permettait beaucoup de choses en interne. “Lorsqu’on est monté en D1B Pro League, on a réalisé quelque chose d’énorme sportivement. Mais cela touchait également les jeunes du cru. Ils pouvaient goûter pour la première fois au monde Élite, chose très importante pour la formation. C’était le seul club de la province à y accéder. Mais ce n’était qu’un feu de paille ! Maintenant, tout le monde a déserté et il n’y a plus d’équipe de jeunes inscrite, c’est catastrophique. Toute une région va souffrir de cela. Car les équipes de divisions amateurs du coin venaient puiser dans le vivier de Virton en attirant ceux qui n’arrivaient pas à percer. Il y aura donc une petite réserve de joueurs pour les prochaines saisons… mais après ?”, se questionnait-il.