Alors que le fond du dossier entre l’Excelsior Virton et l’Union belge doit encore être plaidé dans quelques mois, la fédération de football a décidé d’introduire un recours en cassation, annoncent nos confrères de l’Avenir Luxembourg.

C’est la décision de la cour des marchés, en septembre dernier, qui est mise en cause, pas celle de l’Autorité de la concurrence rendue quelques semaines plus tard et qui autorisait les Gaumais à demander à nouveau une licence de D1B la saison prochaine.

 L’Union belge estime qu’une pièce du dossier a été ajoutée trop tardivement par l’Excelsior, complète l’Avenir.

Pour l’heure, ce nouvel épisode ne change pas grand chose. Le verdict de la cour de cassation n’est en effet pas attendu avant un moment et il concerne surtout les dommages et intérêts réclamés par l’Excelsior, pas le volet sportif.

S’ils remplissent cette fois aux conditions de la licence, les Virtonais pourront évoluer en D1B dans quelques mois.

C’est un cabinet d’avocat qui est désormais chargé de remplir le dossier, histoire, cette fois, d’éviter toute mauvaise surprise. Du côté du club, rien ou presque ne filtre pour l’instant.