"La décision d'arrêter la compétition pour un mois était la meilleure décision à prendre au niveau du tennis de table. Voir nos équipes traverser la Belgique et ne pas pouvoir retirer le masque, même dans la voiture, devenait de plus en plus compliqué", s'est exprimé Patrice Mullenders, Directeur sportif du club du Century 21 Virton.

"Et pour le club, le fait de ne plus pouvoir boire un verre, ni accueillir des spectateurs, ce sont des énormes pertes financières qui s'accumulent aux précédentes. Pour ce qui est de notre équipe de Superdivision, il y avait trois matches de prévus durant les semaines à venir, il faudra recomposer un calendrier si on peut rejouer en 2020", ponctuait-il.