En avril dernier, François Van Der Ouderaa passait à côté d’une précieuse qualification pour les championnats du monde qui se dérouleront la semaine prochaine en République tchèque. Un coup dur pour l’orienteur qui avait fait de cette échéance un de ses objectifs phares cette saison. Mais qu’à cela ne tienne, le Gaumais a décidé de passer outre cet échec samedi dernier, face à l’élite belge, à l’occasion des championnats de Belgique sur la moyenne distance.

"Pour être franc, je ne savais pas à quoi m’attendre", avoue le garde forestier de 33 ans. "J’ai été contraint d’arrêter les entraînements durant 3 semaines pour soigner une inflammation persistante au tendon d’Achille, je n’abordais donc pas sereinement cette course. Cela peut sembler peu, mais pour moi, c’était la première fois que je m’arrêtais autant de temps à cause d’une blessure depuis que je pratique la course d’orientation à un haut niveau. Je ne savais pas si j’allais être en mesure d’être compétitif."

Au programme de la course, un parcours de 6 180 mètres. Dernier à prendre le départ, il s’élancera finalement sur un tempo prudent, avant d’arracher la 2e place à 50 secondes du vainqueur Evert Leeuws.

"C’était complètement inattendu", se félicite François Van Der Ouderaa. "À l’exception de deux petits accrocs, j’ai réalisé une course propre sur le plan technique, en restant lucide de bout en bout. Le plateau était très relevé, cette médaille d’argent montre à la fédération que je reste compétitif malgré ma contre-performance lors des sélections. C’est une petite revanche. J’en suis désormais à ma troisième médaille d’argent. J’espère de tout cœur que j’arriverai à décrocher le graal, à savoir le titre national, avant de quitter la catégorie élite. Mon programme ? Je vais tout d’abord essayer de guérir mon inflammation avant de me préparer pour la Coupe du monde en Suède le 12 août prochain. Entre-temps, je prendrai part aux 3 jours de Belgique, une compétition internationale très prestigieuse."