Nombre de traileurs présents samedi à Porcheresse (Daverdisse) sur le Trail de La Roche à Minguet n’avaient plus épinglé un dossard depuis 14 mois. C’était justement sur ce même trail, en février 2020, juste avant le confinement. L’organisation chère à Geoffrey Lallemand et Nicolas Burtomboy aurait-elle un bon dieu sur la tête ? Oui et non.

Car si celle-ci, servie pour la première fois de jour, a cette fois-ci pu avoir lieu, c’est surtout grâce leur persévérance, et celle de toute leur équipe, et leur bonne volonté de se plier aux règles sanitaires.

Mais cela le valait bien. Déjà très courtisé en temps normal, La Roche à Minguet a fait le plein lors de cette 7e édition, et la première de jour, avec 500 coureurs, qui ont eu droit à 15, 27, 36 ou 42 km de pur bonheur. Et avaient chacun du réserver un créneau horaire de départ, dès 8 h jusqu’à bien plus tard dans la journée, pour éviter tout rassemblement.

Deux lignes d’arrivée plutôt qu’une avaient même été tracées, l’une pour les 200 participants aux 15 km et l’autre pour les 300 autres. Les organisateurs avaient poussé leur souci de respecter les règles, jusqu’à aiguiller chacun à son arrivée à Porcheresse, selon la distance sur laquelle il était inscrit, sur 2 parkings distincts, situés aux abords des deux 2 sites.

Et quand on vous dit qu’ils n’ont rien lâché, ils n’ont rien lâché. Il en fallait plus encore qu’une circulaire publiée le 2 avril par le Gouverneur de la Province de Luxembourg, et n’autorisant aucune compétition sur son territoire.

Par contre, celle-ci n’empêche en rien la tenue d’un évènement sportif en extérieur, dans le strict respect bien sûr des règles sanitaires. La Commune de Daverdisse avait maintenu son autorisation, à la condition sine qua non qu’il ne s’agisse plus d’une course. Une fois de plus, ils se sont adaptés. Tout au plus chaque participant s’est-il vu notifié son chrono par courriel.

Mais cela était franchement un détail pour tous, surtout très heureux d’abord droit à quelque chose à se mettre sous les baskets. D’autant plus que personne n’a rien eu à redire sur les parcours. Et que tous ont aussi pris un plaisir fou à allonger les bornes, pour permettre de reverser 2000 € à la Ligue belge de la sclérose en plaques.

Nos photos