Ce dernier avait déjà fait une pige en P1 à Vaux-Noville où il était l’adjoint d’Abdel El Abar. Il était reparti en Argentine pendant huit années pour des raisons familiales. Il fait désormais partie du staff libramontois. 
"Pour moi, c’est un peu un retour aux sources. J’ai accompagné mon frère durant toute sa carrière et nous avons passé de magnifiques années à Libramont du temps du président Bossicart et des Nicolay, Jourdan et Crochet." 
Marcelo Mendoza ne débarque pas du tout en terre inconnue puisqu’il connaît aussi le numéro 10 libramontois Joaquin Villalba depuis de nombreuses années.