Jérôme Jadot se méfie de la visite de son ancien club.

Pendant quatre saisons, Jérôme et Jordy Jadot ont défendu les couleurs de Ciney. Avant de faire un bout de chemin ensemble à Durbuy et que Jordy ne revienne seul chez les Coalisés, on a dû attendre cette saison pour les retrouver côte à côte sur les hauteurs du Pas Bayard.

Le match de ce samedi soir aurait pu être celui des retrouvailles mais ça ne sera pas le cas. "C’est bien simple, je ne connais plus personne dans l’équipe. Il n’y a plus personne qui a joué avec nous", explique Jérôme Jadot.

Ce n’est pas pour autant que le club cinacien n’évoque pas de bons souvenirs. Et même si aujourd’hui le club du président Dandoy se traîne en fond de classement avec neuf petits points, ce match ne rassure pas notre homme. "On vient de gagner deux fois consécutivement et j’ai bien peur que certains se disent que l’on va s’imposer facilement. Ça sent le match piège par excellence."

Quel est l’état d’esprit au sein du club namurois où l’on a appris la mise à l’écart de quatre joueurs ? Jérôme Jadot ne veut pas savoir quel sera l’état d’esprit de ses adversaires mais bien celui de ses coéquipiers. "Ciney est une des équipes qui nous avait posé le plus de problèmes lors du premier tour", se rappelle-t-il.

"Je m’attends à une rencontre tout aussi compliquée. Et si on veut continuer notre belle série et continuer à regarder vers le haut du classement, on aura intérêt à afficher une mentalité exemplaire. Et quand je vous dis que j’ai peur de l’attitude d’une partie du groupe, j’espère évidemment me tromper et retrouver une concentration maximale dès le coup d’envoi."