L’athlète du CAF s’est adjugé un nouveau titre national à Hannut.

Et de cinq ! Lucie Grandjean règne sans partage sur sa catégorie en cross-country depuis cinq saisons. Cette fois-ci, chez les scolaires deuxième année, elle y a apporté encore un peu plus la manière en s’imposant sur la manche de la CrossCup à Hannut. Une première pour elle. "Tout s’est joué au sprint" , explique la jeune Marchoise. "Je me suis retrouvée à quelques mètres de ma principale rivale mais j’ai effectué un gros sprint sur la fin de course pour venir la coiffer sur la ligne. C’était tellement serré que les juges ont dû avoir recours à la photo finish pour nous départager."

Absente des deux premières manches, Lucie sait qu’une victoire au classement général est devenue impossible. C’est dire si pouvoir s’imposer dans un cross aussi relevé que celui de Hannut était important. Ajouter à cela ce nouveau titre qui lui permet de débuter au mieux cette nouvelle saison.

Une saison que l’athlète du CAF espère aussi productive que la précédente. "2019 a été une très bonne année" , précise-t-elle. "J’ai obtenu le titre de championne de Belgique sur le 1 500 m sur piste chez les scolaires et j’ai même remporté le titre francophone sur cette distance mais en toutes catégories. La cerise sur le gâteau était ma participation au Mémorial Van Damme sur le 1 000 m. Un sacré souvenir."

Lucie s’est donc retrouvée sur cette nouvelle saison de cross-country avec de grosses ambitions. D’autant qu’elle considère bien le cross comme une discipline à part entière dans son programme. "Contrairement à certains, je ne suis pas sur les cross pour préparer ma saison sur la piste" , confirme la jeune fille. "Pour moi, ce sont deux saisons différentes. Et quand l’hiver arrive, je me donne à fond dans cette discipline. Ici, j’avais tout de même un peu la pression parce que je voulais conserver mon titre. Il faut répondre présent sur une seule course et je l’ai fait de belle manière."

Si les compétitions internationales ne lui sont pas encore ouvertes en cross-country, Lucie Grandjean espère pouvoir participer à court terme aux championnats d’Europe chez les scolaires.