Luxembourg Antoine Waltzing a été accompagné de son père et de sa sœur à Gerardmer.

Ce week-end se déroulait le triathlon de Gérardmer. Plus de 650 belges étaient alignés sur les cinq compétitions au total. Parmi ces épreuves, le triathlon découverte qui représente 500 mètres de natation, 20 kilomètres à vélo et enfin 5 bornes à pied. Soit un sprint, distance de prédilection du jeune libramontois Antoine Waltzing.

À ses côtés au départ, son père Jean-Michel et sa sœur Camille qui profitent de l’occasion rêvée pour vivre la course de leur proche de l’intérieur. "Le cadre est superbe et l’ambiance très agréable. De plus, nous étions plusieurs du club de Batifer Triathlon, ce qui m’a donné envie de prendre part à mon premier triathlon", explique Jean-Michel.

Troisième l’an dernier, Antoine avait à cœur de réaliser une belle performance mais ne visait pas de place en particulier, étant donné que le niveau varie d’une année à l’autre. "Mon objectif était de donner le meilleur de moi-même, j’espérais sortir de l’eau dans les premiers pour vivre la course aux avant-postes", escompte Antoine Waltzing.

Le départ a été lancé à 8 heures du matin et les 1 200 participants ont pu se précipiter dans le lac. Malheureusement, la natation ne s’est pas déroulée comme prévu. Avec un niveau aussi dense, les poursuivants nageaient les uns sur les autres et les coups se perdaient involontairement. Le médaillé de bronze aux championnats d’Europe du sprint sort finalement seizième de l’eau, une quarantaine de secondes derrière la tête de course.

Ensuite la partie cyclisme, très corsée puisqu’elle contenait un dénivelé de 300 mètres avec la montée de la côte du Poli (1,5 km à 9 %). "J’ai tout donné pour remonter un maximum, mais j’ai été désavantagé par le drafting (NdlR : prendre l’inspiration d’un concurrent) car personne ne m’a relayé."

Il posa finalement le vélo en huitième position avant d’attaquer la course à pied, qui est l’un de ses points forts. Cependant, il a dû piocher quelque peu et termine à la neuvième place. "Je suis un peu déçu mais je n’ai pas de regret, le niveau était très élevé", conclut-il. La performance reste remarquable puisqu’il finit premier belge et deuxième de la catégorie senior.

Un peu plus d’une trentaine de minutes plus tard, c’était au tour de Jean Michel et Camille de boucler leur triathlon. À l’arrivée, le secrétaire du club de Batifer Triathlon était très satisfait de sa première course, mais surtout très fier de ses deux enfants.