C’était dans l’air depuis plusieurs semaines, mais la fin de l’idylle entre le Standard de Liège et Lisa Lichtfus vient de s’achever officiellement vendredi dernier. Déjà réglé depuis un petit temps, le transfert de la gardienne de 21 ans vient seulement d’être annoncé par Dijon. Elle rejoindra le DFCO et la Ligue 1 dans les prochaines semaines. Un fameux pas en avant dans la carrière de la Red Flame.

"Dijon m’avait repérée lors de rencontres amicales que j’ai disputées face à eux, précise Lisa Lichtfus. Ils m’ont contacté dès le mois de décembre, mais je préférais terminer la saison au Standard, tant pour mes études que pour rester correcte vis-à-vis de mon ancien club. Malgré tout, je trouvais que c’était le bon moment de partir. La fin de saison n’a pas été bonne, d’autant plus que le Standard perd beaucoup de joueuses. Personnellement, j’estimais qu’il était temps pour moi de franchir un palier, de trouver un nouveau challenge. Je suis le championnat français depuis plusieurs années maintenant, c’est un tout autre niveau. Dijon m’offre un contrat professionnel de deux ans, je vais avoir des entraînements tous les jours, c’est ce style de vie que je veux. J’espère vite m’y adapter."

Septième de la défunte saison de Ligue 1, Dijon devrait connaître un exercice 2021-2022 tranquille. Si la désormais ex-Liégeoise ne sait pas encore si un statut de titulaire l’attend dans la capitale de la Bourgogne, elle sait cependant que le club entend bien lui laisser sa chance. "Pour le moment, ce sera du 50/50, précise l’étudiante en kinésithérapie. Les deux gardiennes de la saison écoulée sont parties, j’aurai ma chance, c’est certain. Je sais cependant que je devrai me battre pour décrocher ma place, c’est un nouveau challenge pour moi. En quittant la Belgique, j’espère monter dans la hiérarchie chez les Red Flames mais je vais tout d’abord me focaliser sur mon football."

Malgré tout, après avoir disputé 116 rencontres au sein de l’équipe A des Rouches, c’est non sans une certaine émotion que Lisa quitte son club de cœur. "J’ai presque passé la moitié de ma vie là-bas. Je ne vais pas mentir, oui, c’est difficile de partir. J’y ai vécu de magnifiques moments. Je garde tout de même une petite déception d’avoir terminé la saison de cette manière, reléguée sur le banc lorsque j’ai annoncé mon départ au club. Et puis on sentait que le groupe attendait la fin du championnat. Heureusement, j’ai pu faire mes adieux lors de la dernière rencontre des playoffs."