Les sportifs débordent d’idées pour continuer à rester actifs en cette période sans compétition.

Dans le sud de la province de Luxembourg, le Lockdown Bike Run avait déjà vu le jour lors du premier confinement. Il vient d’être remis à jour dans une version 2.0.

"La différence est à chercher dans la partie course à pied", explique Jean-Philippe Jamaigne, champion de Wallonie en VTT cross-country. "Lors de la première version, si le parcours VTT était prédéfini, il n’en était pas de même pour la course à pied. Cette fois, le parcours est le même pour tout le monde."

Pendant deux semaines et à n’importe quel moment, de nombreux participants se sont élancés sur la trace de Freylange pour 20 km à VTT dans les bois, avant d’enchaîner avec une course à pied de 7,5 km en mode trail. L’occasion de comparer son niveau de forme avec tous les autres participants grâce à Strava, réseau social des sportifs d’endurance qui répertorie les temps des participants sur une trace prédéfinie.

"L’avantage, c’est que l’on respecte les distanciations parce que l’on est souvent seul à s’élancer. C’est d’ailleurs l’objectif", explique Jean-Philippe Jamaigne. "En fonction de ses disponibilités, on peut aller repérer les parcours et faire la course à plusieurs reprises. On se tire d’ailleurs la bourre à plusieurs pour déterminer celui qui va l’emporter sur cette première manche."

Parmi les meilleurs, on retrouvait quelques spécialistes de ces disciplines avec les triathlètes François Reding et Yannick Antoine, le traileur Pierre-Yves Wenkin ou encore le vététiste Geoffrey Rausch. À ce petit jeu, c’est François Reding qui s’est imposé devant Jean-Philippe Jamaigne et Yannick Antoine.

Pour les quinze prochains jours, une autre manche est proposée dans la région d’Habay, composée cette fois d’un parcours sur VTT/route et d’une course à pied.

Plus d’informations sur la page Facebook Lockdown Bike Run.