Après une expérience qui a tourné court en Roumanie, le défenseur liégeois respire à nouveau la sérénité dans la ville frontalière.

"Je suis à 20 minutes de la maison, c’est le pied ici, se réjouit "Manu" Angiulli. Je suis dans une équipe qui tourne bien. Pour l’instant, je me contente de bribes de match. Entre le moment où je n’avais pas de club et mon passage en Roumanie, j’ai dû me remettre à niveau. Le club m’a fixé des objectifs, et pour le moment, je suis le processus. Je suis certain d’obtenir du temps de jeu dans un futur proche, c’est juste une question de temps, je ne m’en fais pas."

Buteur en sortant du banc face à Telstar en février dernier, Manuel Angiulli est souvent positionné comme centre-avant lorsqu’il monte au jeu. "J’ai marqué après 3 minutes, précise l’ancien Virtonais. Depuis, le coach aime bien me faire rentrer devant. Il sait que je donne tout ce que j’ai. De mon côté, ce n’est pas un problème. S’il a besoin de moi pour garder le ballon devant, je peux le faire. Je me mets au service de l’équipe. Comment est-ce que je vois la suite ici ? Je ne suis pas venu à Maastricht pour un one shot. Je veux m’inscrire dans la durée ici, en restant plusieurs saisons au club. Je pense également que c’est le souhait de la direction. J’ai également appris à connaître Jérome Déom, c’est un chouette gars, il m’a aidé à m’intégrer."