Marloie se déplacera à Florenville dimanche, avec Samuel Lefèbvre.

Le 22 octobre, le président Guy Hérion avait tranché : le coach David Maucq était viré. Trois semaines et trois victoires plus tard, Guy Hérion vient de confirmer à Sam Lefèbvre qu’il comptait sur lui pour la suite. " Le neuf sur neuf a facilité les choses, reconnaît celui qui est passé de T2 à T1. Sans vouloir manquer de respect à nos adversaires, nous n’avions pas le parcours le plus complexe. Le principal piège, c’était la réception d’Arlon. Après, nous avons tout de même affronté les deux derniers."

Marloie a clairement pris un nouveau départ. "Nous avons travaillé sur les mêmes bases. Nous avons peut-être un peu changé notre approche."

Ce qui a beaucoup été reproché à David Maucq, c’est qu’il affirmait que Marloie était le grand favori. "Nous sommes favoris au même titre que Saint-Hubert, Libramont, Ethe ou même Gouvy qui est assez surprenant. Nous ne sommes pas l’ogre de la série. Je ne partageais pas cette façon de communiquer. Nous avons un groupe de qualité mais il y en a d’autres dans la série. Nous sommes plusieurs à boxer dans la même catégorie."

Certains joueurs sont revenus dans la lumière depuis le départ de David Maucq. "Quelques joueurs avaient marqué leur envie d’aller souffler en équipe B. Ce n’était pas normal. Quand ce sont des joueurs qui peuvent être décisifs, c’est encore plus dommage."

Des joueurs comme Patrick Collin, Erwin Guidon ou encore Valentin Raskin et Denis Gérard semblent libérés. "Après le match contre Libramont, Erwin Guidon se posait beaucoup de questions. Il vient de mettre quatre ou cinq buts et a délivré plusieurs passes décisives. Le changement a rebattu les cartes et a insufflé une nouvelle dynamique."

Samuel Lefèbvre est bien conscient que tout peut aller très vite et qu’il est prudent de ne pas trop se réjouir. "Il y a trois semaines, Libramont allait être champion haut la main et aujourd’hui, ils sont quatrièmes. Nous étions en dessous de tout et nous sommes troisièmes à deux points du leader. Nous avons retrouvé du plaisir. Une nouvelle dynamique est lancée."