Juste avant le coup d’envoi, Mormont mit à l’honneur son ancien et emblématique capitaine, Geoffray Jalhay, pour ses bons et loyaux services durant 15 longues années. Un jubilé qui donna des ailes aux Mormontois puisqu’après 12 minutes de jeu, Amrous profita d’une subtile déviation de la tête de Michel pour ouvrir la marque.

Quelques instants plus tard, on retrouva le même Mourad Amrous à la baguette, pour un centre au premier poteau pour un Bisconti opportuniste (2-0). À signaler les deux transversales chirurgicales de Prévot à la base des deux buts.

Jodoigne releva tout de même la tête sur un coup de casque de Mangunza au second poteau. Avant la pause, Henrotay obtint un pénalty en se faufilant dans la surface. Bisconti se chargea de la conversion mais l’attaquant vit son envoi détourné par Bronckart. Un répit de courte durée pour Jodoigne puisqu’à la sortie des vestiaires, un coup de patte d’Amrous se transforma en assist pour Ngoie. Juste après l’heure de jeu, Michel tua tout suspense en fusillant le portier de Jodoigne de près (4-1).

Un succès convaincant pour des Mormontois qui signent un bilan de 4 sur 6 après deux journées de championnat. "Offensivement, on est armés pour faire quelque chose dans cette série, affirmait l’ailier mormontois, Mourad Amrous. Nous l’avons encore vu ce dimanche avec des gars comme Julian Bisconti ou encore Jordan Michel. C’est un petit peu dommage ce coup de mou en fin de première période, mais chapeau pour notre réaction après la pause. Nous avons réussi à les assommer au bon moment. Ma prestation ? Avec un but et un assist, je suis satisfait bien entendu. C’est bon pour la confiance. J’avais à cœur de montrer autre chose après mon match face à Dison."