Neufchâteau partait avec les faveurs des pronostics avant ce huitième de finale face à Bellaire, équipe du milieu de tableau en P1 liégeoise. "Mais un retard de seize points, c’est beaucoup, confiait Benoît Bertrand. Si Bellaire débute bien et met deux paniers directement, cela peut devenir compliqué."

Si Neufchâteau a décroché son billet pour les quarts, le coach chestrolais a mis pas mal de temps avant d’être rassuré ce samedi. Neufchâteau débute en mode mineur. Bellaire plante le premier panier du match, mais Denève fait descendre l’écart : 7-20 après cinq minutes. Benoît Bertrand réveille ensuite ses filles et demande un press plus intense et plus haut. Message reçu et en deux grosses minutes, le score passe à 15-20. Bellaire s’accroche malgré le dernier panier de Laurent : 20-22.

Des l’entame du deuxième quart-temps, en trente-quatre secondes, Neufchâteau passe devant par Antoine et O’Sullivan, de retour après avoir fait l’impasse mercredi en championnat. Bellaire reprend l’avance dans la foulée (24-26). Denève hausse ensuite le ton. Elle s’illustre à distance avant de servir des offrandes à Ory et Laurent : 34-26 (15’). On croit alors que Neufchâteau va dérouler, mais l’équipe liégeoise, à la moyenne d’âge assez élevée, reste dans le coup : 36-38 et 40-39 au repos. "C’était un match assez bizarre, disait Benoît Bertrand. Quand nous accélérions, l’adversaire était en difficulté, mais nous ne l’avons pas fait assez"

En seconde période, Laurent plante directement deux missiles. Guiot en met un et le score passe à 51-41 (23’). Malgré un gros courage, Bellaire ne reviendra plus jamais même si les Liégeoises restent dans le coup à la demi-heure : 54-47 avec un florilège de ratés du côté de Neufchâteau. Le dernier quart-temps recommence de la même manière. Neufchâteau ne marque pas, Bellaire y croit toujours : 57-51 à cinq grosses minute du terme. Plus de peur que de mal cependant pour Neufchâteau qui ajuste un peu la mire : 66-51 après deux lancers de Denève et une nouvelle bombe de Laurent ; 69-51 sur un shoot à distance de Guiot et 76-55 au final.

Au prochain tour, Neufchâteau recevra Namur (R1) ou Angleur (R1). Si ce match devait se jouer vendredi soir, il a été reporté à cause de cas Covid dans les rangs liégeois. Le match devrait se dérouler quelques jours avant Noël. La date du quart de finale n’est par contre pas encore connue.

Par quart temps : 20-22. 20-16, 14–11, 22-8.

Neufchâteau : Laurent 13, Laurant 8, Vanbelle, Denève 16, Guiot 12, Ory 11, Jourdan, Everard 2, Antoine 4, O’Sullivan 10.