Luxembourg

Saint-Léger connaît un début de championnat très difficile et n’a qu’un point au compteur après six journées. 

Cet unique partage a été obtenu face à Nassogne, la formation avec laquelle les Léogédariens partagent la dernière place. Le coach Philippe Cohy est contraint dresser des constats peu réjouissants. "Quand on n’est que six à l’entraînement, que l’on a déjà pris 24 buts et que l’on n’a que neuf joueurs valides pour le prochain déplacement à Vaux-Noville, on ne peut pas rester sans réagir. Si nous ne faisons rien, le travail de la fin de saison dernière n’aura servi à rien." 

Philippe Cohy avait repris Saint-Léger lors de la saison 2018-2019 quand il ne restait que sept matches et que l’équipe était mal embarquée. Il avait obtenu le maintien après un incroyable sprint.

Aujourd’hui, il veut de nouveau croire au sauvetage mais veut des renforts pour y arriver. Plusieurs joueurs qui viendront de France, du Grand-Duché ou peut-être d’ailleurs devraient débarquer en janvier. "On y travaille", confirme Philippe Cohy. D’ici là, il y a encore dix matches avant la trêve. Après les fêtes, il n’en restera que dix. D’ici là, en attendant les transferts, il faudra quand même prendre des points.