Arrivé à Florenville cet été, Sébastien Ricci n’est déjà plus l’entraîneur de Florenville. Le désormais ex-T1 a en effet annoncé ce lundi soir qu’il avait décidé de mettre fin à son aventure au RAF. "J’étais arrivé avec beaucoup de motivation et d’enthousiasme, rappelle Sébastien Ricci. Je venais d’obtenir mon UEFA A et Florenville était une bonne occasion de découvrir la P1. Le problème, c’est que dès le départ, nous avons eu un souci de présence aux entraînements. En été, quand nous étions peu, je me disais que les gars étaient en vacances et que cela irait mieux par la suite. Le problème, c’est que cela a continué comme cela tout le premier tour. Il m’est arrivé de devoir annuler des entraînements. Je n’avais aucun levier d’action."

Sébastien Ricci a donc dressé un bilan voici quelques jours. "Il y avait du positif, comme nos dernières prestations, indique-t-il. Si nous avions tous tiré dans le même sens, si tout le monde avait la volonté de s’en sortir et de bosser, Florenville ne serait pas dernier. Mais à côté de cela, vous aviez aussi beaucoup de négatifs. C’est une accumulation de petites choses qui ont fait que cela ne servait à rien de continuer. Pourquoi rester encore six mois sans savoir rien mettre en place ? J’ai découvert de belles personnes, comme Michel Leclère notamment. J’ai aussi pu faire de belles rencontres dans la série. La suite ? J’espère retrouver un challenge en Belgique, dans un club dynamique, avec un vrai projet."

Florenville, dernier avec quatre points, va donc devoir se mettre à la recherche d’un nouveau T1.