Alison Georis n’aura finalement fait qu’une courte infidélité à son club de cœur.

En effet, après une saison passée du côté de Tiège, elle est de retour à Dinez. Un retour qui va lui permettre d’évoluer à quelques reprises avec l’équipe de Superdivision mais aussi en Messieurs. “Je savais très clairement que je reviendrais à Dinez… Je voulais déjà rejouer avec mes coéquipiers et mes coéquipières”, précise Alison Georis. Et ce n’est pas les mains vides qu’elle est revenue puisqu’elle a pris plusieurs joueuses du club de Tiège dans ses bagages !

Un apport non-négligeable pour l’ensemble des équipes féminines. “Revenir à quatre joueuses, c’est évidemment une très bonne nouvelle pour le club”, précise-t-elle. “Ça représente désormais cinq joueuses pour l’équipe A et un renfort systématique pour l’équipe B qui évolue en nationale 2.”

Ce samedi, Alison rejouait pour la première fois de la saison avec les filles. Une présence pour assurer le coup face à l’Astrid Herstal qu’elles veulent laisser derrière elles. Il y avait d’ailleurs l’une des meilleures amies d’Alison dans le clan d’en face. “On a eu l’occasion de jouer plusieurs fois l’une contre l’autre ces derniers temps. À l’occasion des championnats de Belgique série A mais aussi en championnat puisqu’elle a fait la saison complète avec Tiège”, explique Jenifer Tasia de l’Astrid Herstal. “C’est toujours un match spécial étant donné qu’on se connaît depuis des années.”

Un sentiment partagé par Alison. “Oui, c’est une rencontre toujours particulière”, confirme l’Houffaloise. “On a notre relation d’amitié dans le monde du ping mais aussi en dehors. Nous connaissons nos points forts et nos points faibles. En général, le score est souvent serré. J’ai gagné toutes mes rencontres contre elle en 2019 mais en 2020, je les ai toutes perdues, comme ce samedi. Elle était un ton au-dessus de moi.”