Luxembourg Le joueur du TC Garisart, qui accueille actuellement son 25.000 $, est revenu à l’occasion du tournoi de son club.

Lucas Grego vit un véritable rêve éveillé. Le joueur du TC Garisart vient en effet de passer deux ans à l’Université de Phoenix pour y décrocher un Masters en Business Administration. Mais durant ce cursus, il a aussi pu continuer à s’adonner à sa passion pour le tennis.

"Grâce à mon niveau (B-15,4), l’université a payé mes études , explique ce dernier. Et j’ai pu durant deux ans travailler pour obtenir mon diplôme tout en pouvant m’entraîner comme un joueur professionnel. On peut profiter de gros moyen qui sont mis à notre disposition pour progresser."

De retour au bercail, Lucas vient de participer à la victoire en finale des Interséries de son équipe en régionale. Mais d’ici quelques jours, le joueur de Garisart va à nouveau traverser l’Atlantique pour poursuivre son rêve américain.

"Quand on a été étudiant, il donne l’opportunité de travailler un an sur leur sol. Et je viens de décrocher un job dans une start-up. Du coup, je repars dès ce dimanche sur place."

En attendant , Lucas va avoir le plaisir de disputer le tournoi de son club, le 25 000 dollars du TC Garisart. Un tournoi qu’il va disputer à fond même si ses ambitions ne sont plus les mêmes qu’auparavant.

"Avant, j’envisageais de tout faire pour avoir une carrière de joueur et je dois avouer que l’expérience que je viens de vivre me donne l’envie de faire d’autres choses. Pourquoi ne pas travailler pour une fédération ou dans un club sportif de haut niveau. L’avenir nous le dira."

En attendant, ce dernier espérait bien briller sur le terrain qui le voit évoluer depuis plus de dix ans. Mais l’opposition était de taille dans ce tournoi particulièrement relevé dès les qualifications.

"Je ne sais pas du tout ce que je peux valoir désormais dans ce type de tournoi , explique Lucas. Ça fait deux ans que je ne joue que dans le contexte de championnats universitaires sans plus avoir eu l’occasion de faire d’autres tournois. Et on ne peut pas dire que les rencontres en Interclubs soient un indicateur fiable."