Luxembourg Le TT Jamoigne est passé à côté d’une qualification.

Pour la première fois de son histoire, le club de Jamoigne alignait une équipe féminine en Coupe d’Europe. Le tirage au sort ne leur a pas offert un voyage très exotique puisqu’elles devaient se déplacer à Tiège (Liège). Dans cette poule de quatre, où les deux premiers passaient au tour suivant, les Turques d’Ankara et les Luxembourgeoises de Roodt-Syr complétaient le groupe.

À l’issue de la première journée, les Jamoignardes passaient une première fois de peu à côté de l’exploit. "Si on nous avait dit qu’on allait battre la formation de Tiège, on n’y aurait pas cru", expliquait Romy Borbouse, joueuse de Jamoigne. "Dans la foulée, on jouait les Luxembourgeoises et on pensait pouvoir gagner ce deuxième match, synonyme de qualification. Malheureusement, on n’a pas su conclure avec le match de Céline (Facchin), qui menait deux sets à zéro et 8-3 avant de se faire remonter…"

Rien n’était perdu pour les Luxembourgeoises puisque le dimanche matin, elles jouaient les Turques déjà éliminées. Mais là encore, après avoir mené deux à un, ni Viktorija Stirbyte, ni Romy Borbouse ne pouvaient aller chercher cette victoire tant attendue. "On termine évidemment avec un goût de trop peu", avouait Romy Borbouse. "Mais en même temps, on venait disputer ces matchs de Coupe d’Europe en espérant ne pas être trop ridicules, et finalement, on passe tout près d’une qualification pour le deuxième tour."

Cette déception partielle n’occulte en rien le plaisir pris par les joueuses présentes à Tiège. "Cela reste une incroyable aventure pour l’équipe mais aussi pour le club. Personne ne pensait jouer la Coupe d’Europe en inscrivant sa première équipe, il y a sept ans de cela."

Gageons que cette première expérience donnera l’envie au club de Jamoigne de revivre d’autres expériences de ce type.