Luxembourg Le JC Wellin évolue pour la deuxième saison en D1 chez les dames.

La nouvelle réforme des interclubs de la fédération a vécu son premier épisode le week-end dernier. Et c’est à Visé que l’on a retrouvé plus de 80 équipes. Preuve que l’idée d’organiser ces interclubs à deux moments de l’année est bien accueillie par l’ensemble des judokas.

"On est encore en période de test mais il est clair qu’avec deux périodes au lieu d’une, cela va permettre aux clubs de conserver leurs judokas motivés plus longtemps", explique Alain Malcorps, vice-président de la FFJ.

Parmi les nombreuses équipes présentes, on retrouvait la formation de Wellin qui évolue en D1 chez les dames. "On est la plus jeune équipe de la division et on espère pouvoir se maintenir et gagner le plus de combats possible", explique Samantha Dubois, l’une des cinq judokates présentes dans le Wellinois. Ce n’est pas évident parce que l’on a moins d’expérience que la plupart des autres participantes. Mais voilà, c’est notre deuxième saison à ce niveau et on espère faire aussi bien voire un peu mieux."

Trois défaites attendaient les jeunes Wellinoises mais des défaites que l’on peut qualifier d’encourageantes. C’est donc lors des prochaines journées, la deuxième prévue à Beaumont qu’il faudra aller chercher les succès synonymes de maintien.

"C’est vrai qu’il s’agit-là de notre objectif sportif mais on veut aussi pouvoir s’amuser avec toutes les filles", précise Samantha. "On a construit cette équipe avec les filles de notre club mais aussi avec du renfort puisque le règlement autorise de faire des équipes mixtes avec des judokates n’étant pas issue du club."

Une mixité dont devrait profiter le club de Bastogne (D1) dès la prochaine journée puisque Denis Cenné, le responsable du JC Bastogne a trouvé une cinquième judokate pour compléter son équipe. Pas évident en effet d’aller chercher des succès lorsque l’on démarre avec une défaite au compteur.