Luxembourg Le boxeur bastognard a été éliminé au deuxième tour des Mondiaux.

Après les Jeux européens, Ziad El Mohor participait à Ekaterinbourg à sa deuxième grande compétition mondiale avec les championnats du monde. Le tirage au sort lui permettait de débuter la compétition au deuxième tour et il se retrouvait face à un boxeur néo-zélandais.

Pour son 45e combat, notre représentant allait subir les foudres de son adversaire durant tout le premier round.

"J’avais eu l’occasion de voir son premier combat et j’avais mis une tactique en place", explique le Bastognard. "Il s’est avéré que ça n’était pas la bonne. Malheureusement, j’avais déjà pris plusieurs points de retard et même si j’ai mieux géré le deuxième et le troisième round, le mal était fait."

Malgré cette élimination que l’on peut considérer comme prématurée, notre représentant dans cette catégorie des moins de 81 kg veut retenir plusieurs points positifs.

"Il y a tout d’abord le fait d’avoir pris de l’expérience dans une compétition de haut niveau à gérer", explique ce dernier. "Idem au niveau du combat. J’ai encore eu l’occasion d’apprendre de nouveaux éléments sur ma boxe. Je règle progressivement des détails mais il en reste. Enfin, il y a eu toute cette préparation qui m’a permis de boxer à l’entraînement avec des gars venus des quatre coins du monde."

En effet , fin août, l’équipe nationale belge s’est rendue à Sheffield (Angleterre) pour un stage de préparation.

"On était dans leur centre d’entraînement et pour ce stage de préparation, on retrouvait des équipes nationales comme les États-Unis, la Corée, la France ou encore la Roumanie. Ça m’a notamment permis de m’entraîner avec des gauchers, ce qui est plutôt rare dans ma catégorie en Belgique."

Si ce rendez-vous était une possibilité d’atteindre les critères de COIB, il n’en reste pas moins que les grands rendez-vous vont arriver.

"On va avoir les premières compétitions pour prendre des points qui donnent accès au tournoi qualificatif pour les JO. Et ces tournois, ils auront lieu à partir de février. Donc, mon objectif pour Tokyo est toujours bien à l’ordre du jour."