Staff et joueurs des Francs Borains étaient fiers de leur parcours en Croky Cup

Les Borains peuvent être fiers de leur performance, ils ont tenu la dragée haute pendant septante-deux minutes au FC Bruges. Chaaby et Lai sont aussi fier.

Christophe Decelle
Dante Brogno : "Fier de mes joueurs !"
©Belga

Les Borains peuvent être fiers de leur performance, ils ont tenu la dragée haute pendant septante-deux minutes au FC Bruges.

Pour tous les joueurs, c’était la première fois qu’ils affrontaient cette équipe. Ce qui n’est pas le cas de leur coach, Dante Brogno, qui lorsqu’il jouait au Sporting de Charleroi les a rencontrés à de nombreuses reprises.

"On a évolué à cinq derrière avec une double couverture sur les couloirs et avec deux attaquants. Ils ont essayé de tuer le match d’entrée de jeu, mais on a tenu bon. Bruges ne nous a pas snobés. Quand vous voyez Vormer, Okereke puis Vanaken, c’est une fameuse armada. Les garçons ont fait beaucoup d’efforts et plusieurs ont ressenti des crampes sur la fin. On a craqué dans le dernier quart d’heure, mais je suis fier de toute l’équipe. Les deux points négatifs sont la blessure à un mollet de Gevaert et la suspension d’Ebossé pour le prochain match de championnat qui reste la priorité. Dès maintenant on va se reconcentrer sur le championnat avec la venue de Waremme dimanche", réagissait Dante Brogno qui tenait à ajouter un petit mot : "Je tiens à féliciter Rebecq qui est dans notre série qui a créé la surprise en allant s’imposer au cercle de Bruges."

Lorenzo Lai, un capitaine fier

Après la rencontre, il était le dernier à aller saluer ses supporters. Habitant dans la région, le capitaine des Verts était fatigué mais fier. Le RFB n’était pas loin, il a tenu 75 minutes !

“On ne s’est pas voilés la face avant le match, on a mis en place une tactique pour faire un résultat ce soir. Un 5-3-2, inédit pour nous, a bien tenu la route. C’est physiquement que c’était plus compliqué. En face, ça va plus vite, plus longtemps. Les efforts ont usé les jambes de tout le monde. Mais on peut être fiers.” Et ils n’ont pas eu de chance ces Verts. Après l’ouverture du score, Ba montait en tant que dernier remplaçant. Quelques instants plus tard, Gevaert se blessait et laissait ses partenaires à dix. “C’est vrai qu’en plus du but, on perd Pierre qui faisait un top match. Le deuxième et le troisième ne sont pas vraiment mérités mais bon, en encaissant un but, on savait que c’était presque fini. Place désormais au championnat, avec Waremme dimanche.”


Hedy Chaabi a tout donné

“Je ne pense pas que j’avais déjà connu une ambiance pareille”, lance directement Hedy Chaabi. “Pour beaucoup de gars, c’était le premier gros match de leur carrière de footballeur. Et on a tenu la route. C’était quand même la meilleure équipe de Belgique en face !”

Sorti à la 65e, Hedy a tout donné sur le terrain. Auteur d’une très belle prestation dans la conservation de balle, il a bien embêté les Brugeois. “On essaie toujours de faire de son mieux. J’ai tout donné aujourd’hui, ça fait longtemps que j’avais terminé au bord des crampes. Sur le terrain, j’ai essayé de la jouer un peu à l’intox, de les provoquer un petit peu. Cela fait partie du jeu, ça se termine dès que le match est terminé. Mais c’était plaisant, vraiment plaisant. On peut sortir de la Coupe la tête haute, on peut être fiers.”

Il y a parfois des soirs qui marquent un groupe et l’unissent. Ce mercredi, au stade Robert Urbain, 5.500 personnes ont vu 15 gars tout donner pour un club, pour une ville, pour une région.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be