Thomas Wildemersch: “Je veux débloquer mon compteur”

Le joueur des Francs Borains est déjà performant, même s’il n’a pas encore marqué.

Grégory Dufert
Thomas Wildemersch: “Je veux débloquer mon compteur”
©D.R.

Le joueur des Francs Borains est déjà performant, même s’il n’a pas encore marqué.

L’épisode de la Coupe est terminé. Après avoir vendu chèrement leur peau, les Boussutois vont replonger dans le championnat, et visiblement ils sont prêts.

“Jeudi les jambes étaient lourdes parce qu’on a pas mal couru face à une équipe de Champions League, explique Thomas Wildemeersch. “Mais là, ça va déjà beaucoup mieux et je ne pense pas que notre prestation de mercredi va nous poser un problème face à Waremme. Le club a fait ce qu’il fallait.”

Retour donc sur ce qui constitue l’objectif principal, face à une formation qui, comme toutes les autres, voudrait se payer le scalp du favori de la série.

“On est attendus partout mais c’est nous qui faisons ce qu’il faut pour qu’il en soit ainsi, en gagnant nos matchs. On peut être satisfaits mais le championnat est encore long.”

à l’image des autres cadres de l’équipe, le jeune joueur carolo vient d’enchaîner deux rencontres pleines (à deux minutes près). Il prouve ainsi qu’il s’est bien imposé dans le dispositif de Dante Brogno.

“Mon adaptation s’est très bien déroulée et j’ai été bien accueilli par toute l’équipe. J’ai aussi reçu beaucoup de messages d’encouragement. Le début de saison est positif mais je sais qu’il y a encore moyen de faire mieux. Je me donne à fond, comme à Charleroi, et j’espère maintenant marquer. Débloquer mon compteur devrait vraiment me lancer.”

Et cela même si son coach doit être satisfait de son apport actuel.

“Je suis de Charleroi et lui, c’était une icône. Mon agent l’a appelé alors qu’il me voulait vraiment. Ce n’est donc pas un hasard si je suis là.”

Il a la ferme intention de continuer sa progression quand il sera au top.

“Je me sens plutôt bien mais je sais que je ne suis pas encore à 100 %. Il faut dire que j’ai eu une petite blessure juste avant d’arriver à Boussu. Je dois encore récupérer un peu…”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be