Le stade Tondreau réussit au Symphorinois!

Les Chiconniers sont intraitables "à domicile" au Tondreau avec un bilan de 9 sur 9

Grégory Dufert
Le stade Tondreau réussit au Symphorinois!
©BELGAIMAGE

Les Chiconniers sont intraitables "à domicile" au Tondreau avec un bilan de 9 sur 9.


 En accédant l’an passé à la D3 amateurs, le Rapid Symphorinois savait qu’il avait deux ans pour adapter ses installations et se mettre en conformité. Après une saison à la Rue Mercier, Pascal Buntinx et ses joueurs ont pris le chemin du Stade Tondreau. Probablement définitivement. Surtout si le club se maintient au niveau national.

"Il y avait un projet d’agrandissement de notre terrain mais la ville a préféré nous proposer des installations existantes, parce que c’était moins coûteux, confie le T1 montois. Dans ces conditions, autant y aller tout de suite et voir ce que ça donnait. Avec tout de même une première difficulté dans la préparation puisqu’on n’a pu jouer que deux matchs amicaux sur le terrain principal."

Passer du petit terrain de banlieue à l’avenue du Tir a fait naître certaines craintes au sein du staff.

"Parce que l’an passé, les adversaires qu’on dominait chez nous pointaient souvent la taille de notre terrain pour justifier notre performance et on finit par y croire. Maintenant, je pense qu’on aurait déjà pu faire quelque chose au Tondreau l’an passé parce que des garçons comme Sergeant ou Falzone appréciaient les grandes surfaces. Sans oublier Michael Cordier qui avait forcément l’expérience de plus grandes aires de jeu."

Aujourd’hui, les craintes sont dissipées. Le Rapid est intraitable à la maison.

"On a peut-être pris nos marques plus vite que je ne le pensais. On avait nos habitudes et il a fallu en changer. Avec une autre difficulté puisque sur les trois entraînements de la semaine, on ne foule pas une seule fois la pelouse principale du Tondreau. On est une fois à Saint-Symphorien, une fois sur le synthétique et le vendredi à Havré, sur le terrain de Phase."

L’avenir nous dira où le futur du club pourra s’écrire mais l’âme des Chiconniers reste dans leurs installations historiques. C’est là que toutes les équipes, des diablotins à la P2, continuent de prester. Home sweet home…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be