P1: Michel Wintacq va tenter de sauver Pâturages mais il n'a "pas de baguette magique"

Le coach s’est lancé dans un fameux défi en reprenant les Loups de Pâturages.

Interview > Grégory Dufert
P1: Michel Wintacq va tenter de sauver Pâturages mais il n'a "pas de baguette magique"

Le coach s’est lancé dans un fameux défi en reprenant les Loups de Pâturages.

Lundi, Xavier Huart a été invité par le président de Pâturages à faire un pas de côté. Pas un trop grand puisque l’ex-T1 devient l’adjoint de Michel Wintacq dans une formule qui devrait être bénéfique à tout le monde. Voilà donc le Jurbisien de retour aux affaires, quelques semaines après avoir quitté Hornu.

Michel, vous êtes de retour. Le foot vous manquait déjà ?

"Quand on a le virus du foot dans le sang, c’est difficile de s’en débarrasser. J’ai accepté de relever un défi difficile, mais ça ne me fait pas peur."

On vous a vu dans les tribunes de Pâturages ces dernières semaines. Ce n’était pas innocent.

"Mais ça aurait pu l’être, et je suis d’ailleurs allé voir d’autres matchs ces derniers temps. Mais le président de Pâturages insistait vraiment pour que je vienne voir. J’étais là face à Warcoing, où c’était très mauvais. J’étais là face à Péruwelz, où c’était un peu mieux. Ma première condition, c’était que Xavier reste avec moi, et le président a fait le nécessaire."

Pourquoi c’était important ?

"On a travaillé ensemble quand il jouait à Mons et c’est quelqu’un que j’apprécie. À part quelques joueurs comme Gallo ou Carruana que j’ai dirigés, je ne connais pas les autres. Xavier sera un très bon pilote pour moi. Et comme je ne les connais pas, tout le monde démarre sur la même ligne. Je ne ferai pas de cadeau, parce qu’on ne m’en a pas fait un en me proposant de reprendre l’équipe."

On parle aussi d’Huart comme joueur !

"Il peut être très utile au groupe, qui est très jeune, mais je lui ai dit que s’il voulait jouer, il fallait qu’il s’entraîne. Il peut nous apporter de l’expérience et, comme il en manque, ça ne sera pas un luxe."

On vous prête comme caractéristiques la rigueur et la discipline. C’est fondé ?

"À Hornu, l’an passé, le groupe avait pu sentir alors que je pouvais m’adapter à son niveau mais aussi aux nouvelles générations. Je n’ai ni baguette magique ni fouet. On n’aura pas de pression face à Binche. On a tout à gagner en essayant de faire une bonne partie. C’est une grosse cylindrée mais j’attends que mes joueurs me montrent ce qu’ils ont dans le ventre."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be