Hedi Chaabi (Francs Borains) est l'un des meilleurs buteurs de la saison: "Je cherche plus à aider l’équipe"

Hedi Chaabi reste un vrai buteur. Il en est déjà à huit réalisations.

Interview > Grégory Dufert
Hedi Chaabi (Francs Borains) est l'un des meilleurs buteurs de la saison: "Je cherche plus à aider l’équipe"

Hedi Chaabi reste un vrai buteur. Il en est déjà à huit réalisations.

De retour de suspension, Hedi Chaabi a, comme souvent, marqué la rencontre de son empreinte. Auteur d’un but sur penalty, il conserve de ce fait sa place de leader ex aequo au classement des meilleurs artificiers de la série.

Hedi, la semaine passée, tu étais suspendu. Pas trop dur à vivre, le match de la tribune ?

"C’était forcément frustrant et ça fait du bien de revenir dans l’équipe. D’autant plus que l’équipe a gagné et c’est le plus important. On n’a peut-être pas fait un grand match mais il y avait une belle équipe en face. Au début, on était bien dedans mais on ne concrétisait pas nos occasions. On a eu beaucoup plus de mal en 2e mi-temps mais on a fait le nécessaire."

Tu mets le 1er penalty et le suivant, c’est Zorbo qui le tire Pourquoi ce choix ?

"On est deux tireurs désignés et, en général, je frappe le premier. Leandro a voulu prendre ses responsabilités sur le second et si ça ne lui a pas souri, ça aurait pu m’arriver aussi. Ça m’arrive parfois également de laisser les autres tirer quand il y en a deux, comme face à Waremme."

Avec huit buts, tu partages la première place du classement des buteurs. Ça te fait quoi ?

"Vous me l’apprenez. Bon, en tant qu’attaquant, ça fait toujours plaisir de marquer des buts mais je joue maintenant davantage en tant que médian offensif. Je suis donc plus focalisé sur le fait d’aider l’équipe, que ce soit par un but ou par une passe décisive."

Ce titre en fin de saison, ça peut devenir un objectif à la fin de la saison ?

"Franchement, non. En fait, si on continue à gagner des matchs, il y aura forcément des stats positives mais l’essentiel, c’est l’équipe."

L’équipe, justement, a cinq points d’avance sur le plus proche poursuivant. Ça devient intéressant, non ?

"On se concentre surtout sur nous-mêmes. Qu’il y ait deux points ou dix, on ne fait pas plus attention. On regarde devant nous."

C’est ta 4e saison à Boussu. C’est le noyau le plus fort dans lequel tu as évolué ?

"L’an passé, on avait vraiment une belle équipe aussi, mais c’était plus individuel. Cette saison, c’est vraiment costaud dans tous les secteurs. Même ceux qui sont amenés à rentrer sont décisifs. Comme Dylan Botoko cette semaine, et je le félicite."

Dimanche, c’est Couvin. Votre bête noire...

"On ne les a jamais battus à la maison depuis que je suis ici. On va essayer de changer la donne."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be