L’USGTH repart d’une page (presque) blanche

Au Stade Saint-Lô, on a procédé à un profond lifting. La nouvelle mouture a fière allure.

L’USGTH repart d’une page (presque) blanche
©Matton
C'est ce qui s'appelle une métamorphose grandeur nature. Dix-sept arrivées, vingt départs, le club du président Gaetano Drogo était...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité