Mons

Le coach des Francs Borains a éliminé en Coupe son ancien club

Au coup de sifflet final, la seule personne dans le stade qui n’était ni heureuse ni triste, c’était Dante Brogno. Après trois ans passés à Liège, le coach borain retrouvait déjà cet après-midi un club qu’il connaissait bien. 

"C’était trop tôt pour affronter Liège, trop tôt après les avoir quittés. Je suis mitigé, parce que la victoire était plus qu’importante mais je suis désolé de les voir battus. Je leur souhaite le meilleur." 

Bien connaître l’adversaire peut toujours être utile. C’est d’ailleurs en amenant de la vitesse offensive que le coach du RFB a changé le cours du match. 

Face à une défense centrale assez lente, Ba et Bailly étaient aux anges. "On a dû batailler ferme aujourd’hui. Leur but nous a libérés et mes deux changements ont su faire la différence. On voulait se qualifier, c’est chose faite."