Cette fois, il a dit oui. Ayhan Alageyik a accepté de rejoindre la RUS Hensies et son ambitieux projet. Le défenseur de 39 ans quitte donc Wiers, où il était pourtant parti… pour rester.

"C’est vrai, j’avais dans un premier temps marqué mon accord, mais au vu des départs enregistrés à Wiers, j’ai fini par accepter de signer à Hensies, où le club me contactait déjà depuis deux ou trois ans. Au passage, j’en profite pour remercier Wiers pour les trois belles saisons passées avec le staff, les joueurs et le comité."

A Hensies, Ayhan Alageyik remplira un rôle qui aurait aussi été le sien à Wiers. "Vu mon âge et mon expérience, je serai là pour encadrer les jeunes et j’aurai aussi un rôle de conseiller auprès de l’entraîneur, Jérémy Konarski. Je devrai également être un leader sur le terrain. Il ne suffit pas d’être là dans les bons moments. Il faut aussi savoir s’exprimer quand ça va moins bien."

Et puis, le projet d’Hensies a aussi joué dans le choix d’Ayhan. "Bientôt, le club pourra tabler sur de superbes installations, aussi bien du côté des terrains, avec un synthétique notamment, que des infrastructures. On va prendre match par match mais Hensies veut remonter en P2 et vise même la P1 dans un avenir pas si lointain, assure Ayhan. Le club m’a proposé de devenir directeur technique, mais pas tout de suite. De toute façon, j’ai encore envie de jouer un peu."

Pour Ayhan Alageyik, qui possède la double nationalité, belge et turque, l’aventure du ballon rond a commencé à Bernissart. "J’y suis resté jusqu’en cadets avant d’être repéré par l’Excel Mouscron, où je suis resté 5 ans. J’ai ensuite évolué en P1 à Bernissart et à Estaimpuis entre autres et j’ai aussi joué en Promotion avec Lessines. Par après, j’ai évolué dans les différentes séries provinciales. Avant de jouer à Wiers, j’étais à Thumaide."

Arbitrage

Sa meilleure place ? Ayhan a un profil assez atypique. "Je suis un défenseur polyvalent mais c’est vrai que j’aime surtout jouer sur l’homme, en marquage individuel. A Wiers, le coach aimait me faire jouer back droit ou back gauche."

Parallèlement à son parcours de footballeur, Ayhan s’est aussi lancé depuis un moment dans l’arbitrage. "Je me limite à arbitrer chez les jeunes le samedi puisque je continue à jouer. J’ai encore envie de prester quelques saisons. Je m’entretiens, c’est important."